Le mental est-il notre ennemi ?

Qu’est ce que méditer ? Est-ce forcément faire le vide en soi ? Est-ce qu’il faut vraiment « ne pas penser » ?

Il circule souvent l’idée selon laquelle le mental est mauvais et que méditer c’est ne pas penser, qu’il faut chasser son mental. Il y a une part de vérité dans ces indications, c’est une étape vers la maitrise du mental, mais il ne faudrait pas jeter le bébé avec l’eau du bain en ne voulant plus du tout penser ! En effet, l’acte de penser c’est une source de merveilles dans la pratique intérieure. Elle est telle une échelle pour s’élever intérieurement. S’en priver est tellement dommage !

Le mental est-il notre ennemi ?

Certes quand on dit qu’il faut chasser le mental, cela veut dire qu’il faut en fait chasser le petit mental matérialiste et égoïste (égotique). Cela veut aussi dire que pour être maitre de soi, il faut apprendre à maitriser ses pensées. Il est vrai que pour tout débutant qui ferme les yeux, les pensées vont dans tous les sens. C’est assez désagréable car on a l’impression de se faire mener par le bout du nez ! D’ailleurs les Bouddhistes comparent le mental à un petit singe qui court dans tous les sens.

Mais le fait que ce soit difficile ne veut pas forcément dire qu’il ne faille plus penser ou que les pensées soient mauvaises en soi ! Ces idées viennent sans doute de la peur et de l’insécurité que ce manque de maitrise engendre. Nous sommes dans une société où il faut tellement « assurer » et que tout soit sous contrôle… que, ne pas arriver à contrôler ses propres pensées ?! C’est la honte !

Pourtant il est nécessaire et vital à notre époque où les influences extérieures n’ont jamais été aussi puissantes. Imaginez : si un être n’arrive pas à maitriser ses pensées rien qu’en fermant les yeux, alors qu’en est-il quand il est dans sa vie de tous les jours ? Maitrise-il ses pensées et ses idées lorsqu’il est passif devant la télé, les pubs, devant internet, avec son entourage etc… ? C’est du simple bon sens !

Alors pensez-vous que s’abstenir de maitriser son mental et de penser par soi-même soit raisonnable ? Pensez-vous vraiment que ce soit une preuve d’évolution pour l’être humain d’aujourd’hui ?

Le corps mental

La pensée est en fait le fruit du « corps mental ». Si vous vous intéressez aux corps subtils, vous savez que l’humain est constitué d’un corps physique, éthérique (ou énergétique), sentimental (émotions) et mental. Tous ces corps sont interreliés et ils font partis de l’individu. Il serait illusoire de vouloir rejeter son corps physique, ne plus avoir d’émotions… il l’est tout autant pour le corps mental !

En ce moment on voit partout des jeux ludiques pour apprendre à gérer ses émotions. Mais cela est aussi possible pour le mental ! A quand des jeux ludiques pour embellir nos pensées, faire de la poésie, cultiver le respect, l’élévation vers des idéaux (n’est ce pas ce que faisait les grecs en philosophant !)? Nous admettons volontiers que les émotions nous rendent vivants car elles nous offrent un ressenti, mais les pensées aussi le peuvent et de manière beaucoup plus profonde !

La pensée et l’amour

C’est lui qui tire l’être vers le haut vers des ressentis du monde qui se rapproche davantage de notre esprit, de notre âme… Oui le mental est un corps qui peut être transformé (différents niveaux de pensées sont possible !), purifiée, embellie et s’élever jusqu’à devenir un temple sacré : un palais mental pour y accueillir notre Être. Et ce palais de merveilles ne peut que se remplir d’amour…

Oui, oui, penser est une grande clé pour ouvrir son cœur et vivre l’amour !

Et si l’acte de penser, était en fait votre meilleure Amie ?! Je vous souhaite de tout cœur de vivre ce bonheur…

Elisa, amoureuse de la pensée…


Pour en savoir plus et expérimenter sur le sujet de l'amour, je vous conseille le livre 'L’Héroïsme de l'Amour'.
Retrouvez nous sur le groupe facebook

Korina Villanueva